durable

L’automobile, destructeur de l’environnement : réduisons les dégâts dans la mesure du possible

Nous le savons tous : l’émission des gaz d’échappement de la majorité de nos voitures est responsable de la dégradation de notre environnement. Intensification de l’effet de serre, pluies acides, destruction de la couche d’ozone, smog, réchauffement climatique : voilà les principales conséquences de l’émission à grande échelle de ces gaz d’échappement. Sans parler des maladies qu’ils provoquent : maladies respiratoires et pulmonaires, stress et dépression, affections de la peau et cancers, baisse de l’immunité, etc.

Nous n’avons pas non plus conscience que la mise en circulation de l’automobile requiert l’aménagement d’importantes infrastructures. Par exemple la construction des routes : des arbres sont abattus, des gisements sont exploités afin d’extraire les éléments entrant dans la composition du bitume de l’asphalte. La déforestation entraîne la destruction de l’habitat de certaines espèces. L’utilisation de ces moyens de transport entraîne de plus la pollution sonore, provoquant un surplus de stress et d’inconfort.

Réduisons alors l’impact environnemental de l’utilisation de nos voitures dans la mesure du possible. Par quel moyen ?

  1. En premier lieu, en cessant de rouler à bord de notre voiture polluante. Il existe aujourd’hui des voitures écologiques ou voitures vertes respectueuses de l’environnement. Très peu ou pas d’émission de gaz : ce sont les voitures hybrides et les voitures électriques. D’autres voitures classiques peu polluantes sont également mises sur le marché, et à prix remisé : les découvrir chez le mandataire glinche automobiles. Il est important de noter que l’État français encourage actuellement l’achat de voitures propres. Cela, avec la mise en place du système du bonus écologique et de la prime à la conversion.
  2. En second lieu, en pratiquant la conduite écologique ou la conduite souple.
  3. En troisième lieu, en réduisant le nombre de voitures en circulation : par exemple en adoptant le nouveau mode de déplacement qu’est le covoiturage. Ou encore en se servant des transports en commun. Pour les courts trajets, pourquoi ne pas redécouvrir le charme de la promenade à vélo ?

Discutez par rapport à notre rédaction !

Devenir éco-responsable

  1. 1 Janv. 2018Les 7 piliers de la certification WELL adoptés par Bjorg Wessanen542
  2. 28 Déc. 2017A qui appartient Bjorg Bonneterre et Compagnie?1154
  3. 7 Nov. 2017Faire des bénéfices sans détruire la planete, le modèle économique de Bonneterre640